Blog

2018-12-18 16:24:50

Découvrez la gagnante de notre concours photographique Instagram du mois d’octobre ! Notre gagnante, Marie-Delphine Agababian (@langouste2 sur Instagram), a accepté de répondre à nos questions.

 

 

image1

La photographie gagnante du concours photographique Zeinberg du mois d’octobre 2018 (crédits @langouste2)

 

Zeinberg: Comment s'intitule la photographie qui vous a permis de remporter le concours photo Zeinberg ? Où l'avez vous prise et dans quel contexte ? 

Marie-Delphine Agababian : “Je n'ai pas donné de titre à cette photo à vrai dire... Mais elle pourrait simplement s'intituler "Matin brumeux" ou "Un hiver en automne".  J'ai aperçu la Tour Eiffel dans la brume alors que je voyageais en train pour Versailles. En m'arrêtant sur les hauteurs de Suresnes, j'ai remarqué aussi ce petit clocher qui faisait un joli 1er plan et mettait la Tour Eiffel en valeur. Je suis descendue du train, attendu qu'il reparte et pris la photo depuis le quai.”

 

 Z: Que pensez-vous du labo photo Zeinberg ?

MDA: “J'ai trouvé mon tirage d'une qualité inouïe étant donné la taille du fichier que j'avais envoyé.”

 

Z: Depuis combien de temps faites vous de la photographie, comment avez-vous commencé ?

MDA: “Je pratique la photo depuis 2015, quand j'ai eu l'opportunité de me faire offrir un appareil réflex. J'avais d'énormes difficultés à faire des photos de nuit et je voulais connaître le b-a-ba. Je me suis inscrite à un cours en ligne qui reprenait toutes les bases et j'allais me promener chaque soir pour mettre en pratique ce que j'apprenais. Un an plus tard, une collègue m'a incitée à poster mes photos sur Instagram. Petit à petit, en rencontrant d'autres instagrameurs, ma technique a évoluée grâce à leurs précieux conseils ou en m'inspirant de certaines de leurs photos. J’ai aussi fait évoluer mon matériel puisque je suis passée au plein format. Aujourd'hui, je regarde mes photos de début avec un petit grincement de dents, je pense que j'ai surtout appris en matière de gestion des lumières.”

 

Z: Qu'est-ce que vous aimez le plus dans votre activité de photographe ?

MDA: “Paris est un immense terrain de jeu, et les possibilités de photos de rue ou de paysage parisien sont infinies car les lumières n’y sont jamais identiques, il peut se produire beaucoup de choses aussi. Ce que j'aime dans mes balades parisiennes, c'est qu'elles me permettent de découvrir des richesses de la capitale que la plupart des parisiens ignorent. Ça ouvre l'esprit à la découverte, à la curiosité. Et j'ai remarqué aussi que les gens que nous croisons au cours de ces balades, parisiens, étrangers de tous pays, engagent la conversation au détour d'un "Vous pouvez me/nous prendre en photo s'il vous plaît ?" La photographie est à elle seule un vrai vecteur de lien social et d'enrichissement.”

 

 

Z: Avez-vous des projets photographiques futurs, si oui lesquels ?

MDA: “J'aurais aimé pouvoir vivre de cette passion, en explorant d'autres pays, d'autres cultures, celles qui ne sont pas souvent mises en lumière mais qui méritent de l'être ou d'être présentées à un public plus vaste. Je pense aux pays du Caucase, mais aussi à certaines contrées d'Afrique ou d'Asie qui me fascinent.”

 

Vous pouvez retrouver Marie-Delphine Agababian sur sa page Instagram.