Un cadeau personnalisé et une livraison gratuite en galerie YellowKorner, garantie avant Noël !
TIREZ VOS PHOTOGRAPHIES EN QUALITE GALERIE

Blog

LES 10 TERMES À CONNAÎTRE EN PHOTOGRAPHIE

Le 14/11/2019 à 12:56

Comme toutes les disciplines, la photographie a son langage. Rien n’est plus frustrant que de ne comprendre qu’un mot sur deux quand il s’agit de photographie. Mais que signifient ces termes barbares si souvent utilisé en photographie ? 

 Avant d’apprendre la photographie, une des premières étapes consiste à se familiariser avec son langage. Voici une explication de ces termes les plus couramment utilisés.

 

Le capteur

 

Le capteur est un composant électronique qui se situe à l’intérieur du boîtier des appareils photos numériques. Il réagit sous l’impact de la lumière. Les capteurs numériques remplacent les pellicules en argentique. Son rôle est de capturer l’information lumineuse, la plus propre possible, avec peu de bruit, pour constituer le fichier numérique.

 


L’exposition 


L’exposition correspond à la quantité de lumière reçue sur votre capteur ou votre pellicule pendant la prise de vue. Elle est le résultat de la combinaison du temps de pose et de l'ouverture du diaphragme. En d’autres termes, elle est influencée par trois paramètres : la sensibilité ISO, l’ouverture du diaphragme ou la vitesse d’obturation.

On dit d'une photo qu'elle est sous-exposée lorsque l'image est trop sombre. Si elle est trop claire, on parle de surexposition.

 


L’ouverture du diaphragme

 

Le diaphragme est un dispositif mécanique permettant de régler la quantité de lumière traversant l’objectif au moment de la prise de vue. 

L'ouverture du diaphragme a une incidence sur la profondeur de champ. Plus le diaphragme est ouvert, plus la profondeur de champ est courte et la zone de netteté serrée. 

 

La vitesse d’obturation

 

L'obturateur est le mécanisme qui permet de laisser passer temporairement la lumière issue de la scène à capturer. La durée d'exposition est le temps pour la lumière d’atteindre le capteur. L'obturateur est donc une porte, qui s'ouvre pendant un temps plus ou moins long (de quelques millièmes de secondes à plusieurs minutes), pour laisser passer la lumière. Plus la porte reste ouverte longtemps, plus la photo sera lumineuse, et inversement. On parle de la vitesse d’obturation.

La sensibilité ISO


ISO (International Standard Organization) est une échelle de référence désignée pour évaluer la lumière qui atteint le capteur. La sensibilité ISO correspond à la sensibilité du capteur numérique ou de la pellicule argentique, c’est une donnée très importante dans l’exposition d’une photo. 

Plus la valeur ISO sera petite, moins le capteur sera sensible à la lumière et donc peu de lumière sera conservée, et inversement. En d’autres termes, plus le réglage ISO sera faible (ex.ISO 160), plus il faudra de lumière pour correctement exposer votre photographie. A l’inverse, si vous réglez vos ISO élevés, moins de lumière sera nécessaire mais cela entraînera inévitablement du bruit numérique (ex.ISO 2500).

 

 

La profondeur de champ  

 

La profondeur de champ est la zone de l'espace où le sujet photographié est la plus nette. On parle de grande profondeur de champ pour une image nette partout et d’une profondeur de champ courte pour une image présentant des zones de floues.

Techniquement, plus on ouvre le diaphragme de son objectif, plus la profondeur de champ est petite.

La maîtrise de la profondeur de champs peut être très utile en macrophotographie, en portrait ou encore pour la photographie de nourriture et dès que vous souhaitez mettre en avant des détails.

 

 

La règle des tiers  

 

Il s’agit d’une règle de composition qui s’applique autant à la photographie qu’à la peinture, ou encore au dessin. La règle propose que l’image soit imaginée comme divisée en neuf parties. Les éléments clefs de la photographie doivent être placés sur une des deux lignes verticales ou horizontales, équidistantes aux bords de l’image. Elle est souvent utilisée pour capturer une harmonie dans les photographies de paysage ou de portrait.

 


La distance focale 

 

La distance focale est l’écart entre le centre optique (au milieu de l’objectif) et le capteur pour une mise au point à l'infini. Plus la valeur est petite, plus l’angle de champ est grand et inversement.  

 

 

La balance des blancs  

 

La balance des blancs est l'opération qui consiste à corriger la colorimétrie d'une photo afin d'éviter toute couleur dominante. Les appareils photo numériques ont des balances de blancs automatiques (AWB) ou des modes préréglés (flash, tungstene, fluorescente, soleil...). 

Vous pouvez également faire une balance des blancs personnalisée. Ce sera souvent la balance la plus juste. Si vous ne vous êtes pas intéressés à vos balances de blanc avant la prise de vue, pas de panique : vous pourrez les modifier en post-traitement surtout si vous photographiez en format RAW. 

 


Le post-traitement

 

Il s’agit de l’ensemble des opérations réalisées sur une image après prise de vue, notamment le développement, la retouche et les corrections optiques. 

Ce post-traitement vous permettra également de faire ressortir le meilleur de chacune de vos photographies et une impression qualité galerie avec le laboratoire de YellowKorner, Zeinberg, pourrait être la concrétisation de toutes vos mises en pratique.