TIREZ VOS PHOTOGRAPHIES EN QUALITE GALERIE

Blog

Retour sur le gagnant de notre concours Instagram du mois d'Août

Le 06/12/2018 à 15:05

Découvrez le gagnant de notre concours photographique Instagram du mois d’août! Notre gagnant, Jan Malaise (@parislovetrash sur Instagram), a accepté de répondre à nos questions. 

  

 image1

La photo gagnante du concours photographique Zeinberg du mois d’Août 2018 (crédits @parislovetrash

 

Zeinberg : Comment s'intitule la photographie qui vous a permis de remporter le concours photo Zeinberg ? Où l'avez vous prise et dans quel contexte ? 

Jan Malaise : « Cette photo s’intitule “Hauteur d'une célébration”. La photographie a été prise sur les Champs-Elysées, à Paris le 10 Juillet 2018. La France venait de gagner la Demie-Finale de la Coupe du Monde contre la Belgique. 

À peine le match terminé, je me suis empressé de prendre mon appareil photo et mon sac à dos pour filer sur les Champs-Elysées. Les gens essayaient tant bien que mal de grappiller le moindre espace disponible. La chaleur de cette nuit de juillet et le bruit incessant des klaxons maintenaient la fougue des supporters. Je faisais une mise au point sur l'arc de triomphe quand mon objectif croisa ces deux jeunes supporters en train de prendre un selfie sur le fameux réverbère de la place Charles de Gaulle. Tout y était pour retranscrire l'ambiance qui régnait cette nuit. Dans ces moments-là, on ressent un sentiment de liberté qui se partage sans retenue. » 

 
 
Z: Que pensez-vous du labo photo Zeinberg ? 
 
JM : « Tout est dit, la qualité ”Galerie” professionnelle accessible au grand public ! Et Zeinberg bénéficie, grâce à YellowKorner, d’une approche originale: à la frontière entre galerie d’art, laboratoire photo et salon d'exposition... On adore ! » 
 
 
 
Z: Depuis combien de temps pratiquez-vous la photographie, comment avez-vous commencé ? 
 
JM: « J'ai eu le déclic en 2015, je prenais le métro à Saint-Augustin lorsque j’ai remarqué un attroupement sur le quai. Au lieu de regarder la voie, comme en temps normal, ces personnes étaient tournées vers le mur du métro. En effet, grâce au concours RATP, le grand photographe reporter Sebastiao Salgado exposait ses photos en grand format, pour le plaisir de tous. L'émotion et le message véhiculés par son travail m'ont donné l'envie de me lancer dans cette aventure. J'avais peut-être moi-même un message à transmettre... Un an plus tard une de mes photographies était, elle aussi, exposée dans le métro parisien grâce à la RATP. Le réalisateur Jean-Pierre Jeunet avait été chargé de choisir les photographies exposées et ma photo s’est trouvée parmi les cinquante sélectionnées. 
Comme la plupart d'entre nous, j'ai commencé à publier sur Instagram des photos prises avec mon smartphone... Au départ je publiais sans trop de conviction, puis cela est vite devenu addictif : un vrai laboratoire où l’on s'instruit et où l’on se forme. Depuis 2017, j'utilise un hybride Sony Alpha mais je garde mon téléphone à portée de main car les smartphones fournissent une qualité d’image irréprochable aujourd’hui et leur côté intuitif me plaît beaucoup. » 
 
 
 
Z: Qu'est-ce que vous aimez le plus dans votre activité de photographe ? 
 
JM: « J’aimerais résumer ma passion de la photographie avec deux citations : La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard de John Stuart Mill et Une photographie est réussie lorsque l'observateur s'approprie l'image et construit sa propre symbolique, sa narration personnelle de Vincent Fillon. 
J’affectionne tout particulièrement la photo de rue ou de type reportage. Dans la street photo, c’est l’instant qui compte, on ne se base plus uniquement sur ce que l’on va capturer mais on essaie d’y incorporer, en une fraction de seconde, un zeste d’émotion et une dose d’atmosphère. Un lieu ou une personne peuvent prendre une autre dimension au gré du hasard. C’est à nous, photographes, de puiser dans la richesse des rencontres fortuites pour donner un sens à nos sujets. » 
 
 
 
Z: Avez-vous des projets photographiques futurs ? 
 
JM : « Oui à l'étranger, en relation avec des documentaires télévisés. Je vais aussi réaliser une série de portraits avec une connotation sociale pour une édition. Vivement 2019 ! » 
 
 
 
Z: Une dernière chose à ajouter ? 
 
JM : « J’aimerais citer mes photographes préférés et mon inspiration: William Klein, Sebastiao Salgado, Gilles Caron, Wesley Mann, le réalisateur de cinéma Guillermo Del Toro pour son univers et ses plans au montage... et également un ami, Olivier Zwilling alias @monsieur_z, pour son travail sur les FlyingCars
Je souhaite aussi dédier cette photo à Christophe Février, entrepreneur parisien qui m’a apporté un incommensurable soutien dans mes projets, ainsi qu’à Pierre et Juju. Et surtout je voudrais dire à ma communauté 669 fois merci !» 
 
 
Vous pouvez retrouver Jan Malaise sur son compte Instagram et sur sa galerie en attendant son site professionnel pour découvrir le reste de son travail.